Le 20 juin, j’ai participé à un échange intéressant avec un collectif d’associations sur la mise en place d’un musée de l’esclavage et de la traite négrière à l’initiative de M. Louis-George TIN, Président d’honneur du Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN). Je suivrai attentivement l’évolution de ce projet important pour notre mémoire collective.