En ma qualité de rapporteur spécial pour le budget des Outre-mer, j’ai présenté le 24 octobre mon rapport dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020, en Commission des finances. J’ai mis en exergue les principaux axes du budget dédié aux Outre-mer pour l’année 2020. J’ai par la suite procédé à l’examen des amendements proposés par mes collègues parlementaires.

Dans le cadre de mon rapport, j’ai déposé un amendement visant à réviser les critères pour bénéficier de la continuité territoriale funéraire. Aujourd’hui, de nombreux ultramarins vivant en France hexagonale ne peuvent pas se faire inhumer dans leurs territoires d’origine. Cela est dû à des conditions de ressources trop restrictives ou encore parce que leur lieu de résidence se trouve en France hexagonale. C’est un amendement que je soutiendrai fortement auprès du Ministère des Outre-mer lors de l’examen de la mission en séance publique.

J’ai également porté un amendement visant à augmenter les fonds pour renforcer l’ingénierie dans nos territoires. Nous nous battons pour avoir des crédits qui ne sont pas entièrement utilisés par faute d’ingénierie. Les acteurs étatiques mais également les collectivités locales doivent être capable de mobiliser les outils nécessaires afin de financer les projets. L’effort déployé par le Gouvernement pour Mayotte et la Guyane doit également être mobilisé pour l’ensemble des territoires ultramarins.

Dans le cadre de l’élaboration de mon rapport spécial, j’ai procédé à de nombreuses auditions de représentants du monde économique et du Ministère des Outre-mer. J’ai successivement auditionné le délégué général adjoint d’EURODOM, M. Benoît LOMBRIERE, les représentants de l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale, le Directeur de cabinet au Commissariat général à l’égalité des territoires, M. Eric LAJARGE, la Direction Générale des Outre-mer, le cabinet de la Ministre des Outre-mer mais également la Fédération des entreprises des Outre-mer (FEDOM) et M. Florus NESTAR, Directeur de l’Agence de l’Outre-mer pour la Mobilité (LADOM).

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la présentation de mon rapport en Commission des Finances sur ma page Facebook.

Par ailleurs, l’examen du budget général pour 2020 a également vu l’adoption de mes amendements portant sur le régime des exonérations de charges sociales patronales applicables dans les Outre-mer. Ces amendements ont été travaillés de concert avec la Fédération des entreprises des Outre-mer (FEDOM).

Vous pouvez retrouver mon communiqué de presse suite à l’adoption de ces amendements ici.

Enfin, l’examen de la première partie du projet de loi de finances a été marqué par la mobilisation des parlementaires de la Guadeloupe et de la Martinique afin de défendre l’expérimentation de zones de vente hors taxes pour les croisiéristes dans les centres-villes. Nous avons rappelé l’importance de l’adoption de cet amendement au Sénat afin que nos départements puissent s’adapter au secteur touristique de la Caraïbe et monter en compétitivité.

Vous pouvez retrouver le communiqué de presse commun aux parlementaires de la Guadeloupe et de la Martinique ici.