COMMUNIQUÉ DE PRESSE
     Paris, le 11 juillet 2018
ABATTEMENT FISCAL EN OUTRE-MER : OLIVIER SERVA POSE SES CONDITIONS

 

Olivier SERVA, Député de la Guadeloupe et Président de la Délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale à s’est rendu à l’Elysée afin d’échanger avec les conseillers spéciaux du Président de la République, Premier ministre et de la Ministre des Outre-mer à propos des annonces faites par l’exécutif sur l’abattement fiscal en Outre-mer.

Il a d’ores et déjà obtenu la garantie qu’il s’agirait simplement d’une révision du dispositif et non pas d’une suppression de celui-ci.

Le Député a par ailleurs indiqué à ses interlocuteurs qu’il ne s’engagerait à défendre le dispositif qu’à la condition que l’aménagement de ce dernier ne concerne que les 5% des contribuables les plus riches. Les classes moyennes et les contribuables les plus modestes seraient donc mécaniquement épargnés par la révision de ce dispositif.

Ce qui devrait avoir pour effet d’agir directement sur les inégalités qui sont toujours plus fortes en Outre-mer et singulièrement en Guadeloupe qu’en France hexagonale.

Par ailleurs, Olivier SERVA a indiqué que les 70 millions d’euros générés par cette recette fiscale prélevée sur les contribuables les plus riches devraient être destinés au financement d’investissements structurants tels que des infrastructures en eau ou au ramassage et au traitement des algues sargasses, par exemple.

Ces conditions ont semblé recueillir l’assentiment des représentants du pouvoir exécutif. Olivier SERVA qui est également rapporteur spécial sur le budget des Outre-mer pour la Commission des finances sera particulièrement vigilant à la traduction financière de ces conditions lors des prochaines discussions parlementaires.

 

                                            

Contact presse :