Loading

Archive

Communiqués de presse

ROSAN RAUZDUEL ou le Hors-la-loi de la République !

ROSAN RAUZDUEL ou le Hors-la-loi de la République !

Dans un discours public filmé sidérant et inquiétant s’agissant de quelqu’un qui sollicite les suffrages de nos concitoyens pour devenir le député de la première circonscription, le candidat sous tutelle et sous influences Rosan RAUZDUEL a tenu les propos suivants que nous transcrivons fidèlement ici :

« Si vous faites de moi le député de la première circonscription, je m’engage à donner à la Frapp les moyens matériels et financiers ».

Sous les applaudissements complices et approbateurs du dernier député de France sans doute peu au fait des règles de fonctionnement d’une Assemblée Nationale où il a si peu siégé, il ajoute :

« Au député Eric JALTON, j’ai dit que parmi mes collaborateurs que j’aurai à ma disposition, il y en aura un qui sera dédié pour gérer la Frapp » avouant du même coup tout à la fois le deal secret passé avec le bonnet d’âne de la représentation nationale et le caractère prémédité de sa volonté affirmée en place publique, d’enfreindre la loi si par le plus grand des malheurs il venait à être élu !

Cet emploi fictif qu’il s’engage ainsi à créer dans l’intérêt unique de sa confrérie politique est une insulte à la morale en politique qui est une priorité du nouveau président de la République Emmanuel MACRON. Le citoyen éclairé sait qu’il n’est pas ainsi permis de détourner l’argent public pour le financement d’un emploi exclusivement « dédié pour gérer la FRAPP ». Il s’agit ni plus ni moins d’un crime prémédité contre tous ceux qui font de la probité et de la droiture en politique des valeurs cardinales.

L’existence d’emplois fictifs dans l’entourage immédiat de deux des principaux candidats à la présidentielle et les conséquences qui en ont découlé quant à l’image et au bon fonctionnement de notre démocratie, devraient pourtant inciter ce candidat sans foi ni loi à se montrer à la hauteur de la fonction qu’il sollicite.

Par ailleurs, la grande décontraction avec laquelle le dit RAUZDUEL passe son annonce publique de création d’emploi fictif, nous conduit à nous demander s’il ne s’agit pas là de pratiques habituelles du dernier député de France qui cherche par une sorte de deal digne d’une République bananière à en assurer la survie quand, dans quelques jours il ne sera plus député.

Citoyens de la première circonscription mettez fin à de telles pratiques définitivement en votant massivement pour l’honnêteté et la compétence dès le 10 juin et contre ceux qui placent leurs intérêts personnels et partisans au-dessus de nos intérêts collectifs !

VOTEZ ET FAITES VOTER  Olivier SERVA-Marlène MIRACULEUX BOURGEOIS

Je vous invite à voir la vidéo de R. RAUZDUEL

 

Olivier SERVA, Candidat aux élections législatives dans la première circonscription

Président d’EKO ZABYM

3ème Vice-Président du Conseil Régional

  

COMMUNIQUE DE PRESSE : LE PLAN PLURIANNUEL D’INVESTISSEMENT DE CAP EXCELLENCE LEGER ET NON FINANCE

COMMUNIQUE DE PRESSE : LE PLAN PLURIANNUEL D’INVESTISSEMENT DE CAP EXCELLENCE LEGER ET NON FINANCE

Je m’inscris en faux contre une campagne anonyme de désinformation à des fins électoralistes engagée à mon encontre à l’adresse de la population de Cap Excellence quant à ma position lors du Conseil Communautaire du mercredi 29 mars 2017. J’ai pu constater l’absence de Rosan Rauzduel à ce Conseil où il était pourtant question du Plan Pluriannuel d’ investissement(PPI).
J’ai eu depuis tantôt à dénoncer avec une grande constance la politique aventureuse et égoïste sans aucune vision prospective du président de Cap Excellence s’agissant de la création d’une régie unique de l’eau en Guadeloupe. Le déroulement de ce Conseil Communautaire n’a fait que me conforter dans ma crainte quant aux risques financiers encourus par la communauté suite à la création de la Régie communautaire.
Mon vote négatif de ce plan pluriannuel d’investissement m’a en effet été dicté par une totale Îlnprécision quant au mode de financement de la nécessaire mais dispendieuse réfection des réseaux d’eau.
Il est annoncé à cet effet une somme globale de subventions cumulées de 108 millions d’euros correspondant à 70 % de l’enveloppe estimée nécessaire à la réparation des réseaux hydrauliques communautaires alors que les subventions conjointes, étatiques et européennes ne permettent aucunement de couvrir cette somme.
Il apparaît par conséquent évident que le Plan Pluriannuel d’Investissement a été élaboré avec une grande et coupable légèreté et fait peser ce faisant de sérieux risques sur les finances communautaires s’agissant en particulier de la problématique de la réfection des réseaux.
Il m’est apparu d’emblée évident que c’est la population qui aurait en définitive à régler l’énorme facture de la gestion hasardeuse de la problématique de l’eau par le Président de Cap Excellence.
C’est donc guidé par l’unique préoccupation de défendre en toutes circonstances les intérêts supérieurs de nos concitoyens que j’ai voté contre ce Plan Pluriannuel d’Investissement.
Olivier SERVA, Président d’EKO ZABYM