Loading

Archive

COMMUNIQUÉ DE PRESSE FRANCE Ô : OLIVIER SERVA REAFFIRME SON DESACCORD SUR LA SUPPRESSION DE LA CHAÎNE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE FRANCE Ô : OLIVIER SERVA REAFFIRME SON DESACCORD SUR LA SUPPRESSION DE LA CHAÎNE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

FRANCE Ô : OLIVIER SERVA REAFFIRME SON DESACCORD SUR LA SUPPRESSION DE LA CHAÎNE

 

Le jeudi 22 décembre 2018, M. Olivier Serva, Député de la Guadeloupe et Président de la Délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale, a participé à la réunion sur l’installation du groupe de travail concernant la visibilité des outre-mer dans l’audiovisuel public.

La mise en place de ce groupe de travail, à l’initiative conjointe du ministre des Outre-mer et du ministre de la culture, vise à élaborer une stratégie favorable au renforcement de la visibilité des outre-mer dans l’audiovisuel public dans le cadre de la réforme imminente de l’audiovisuel public.

Durant cette réunion de travail, le Député Olivier SERVA a clairement dénoncé le manque d’écoute de la part de la chaîne publique France Télévisions quant à ses choix en lien avec la réforme de l’audiovisuel public et plus précisément, l’annonce de la disparition de la chaîne France Ô du canal hertzien.

Le Député Olivier Serva a également rappelé que la suppression de France Ô n’est pas une solution qui rencontre l’agrément des parlementaires, ce qui avait d’ailleurs été souligné lors de l’adoption d’une motion réclamant le maintien de cette chaîne par les membres de la Délégation aux Outre- mer de l’Assemblée nationale le 27 juin 2018.

 

Le Député Olivier Serva a indiqué que dans de telles conditions, les travaux menés par ce groupe ne sauraient se cantonner à envisager les effets d’une suppression définitive de la chaîne France Ô.

Ce sera cette position, exprimée dans la motion du 27 juin 2018 qui devra d’ailleurs guider la discussion parlementaire du projet de loi sur la réforme de l’audiovisuel à l’Assemblée nationale, prévue en 2019.

Contact presse :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE JUSTICE : VICTOIRE POUR LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES PRISONS EN OUTRE-MER

COMMUNIQUÉ DE PRESSE JUSTICE : VICTOIRE POUR LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES PRISONS EN OUTRE-MER

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

JUSTICE : VICTOIRE POUR LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES PRISONS EN OUTRE-MER

Olivier SERVA, Député de la Guadeloupe et Président de la Délégation aux Outre-mer, se réjouit de l’adoption de son amendement porté avec ses collègues ultramarins sur l’ajout d’un volet outre-mer dans la programmation des dépenses du ministère de la justice.

L’article 1er du projet de loi de programmation de la justice 2018-2022 prévoit les dispositions programmatiques contenues dans un rapport annexé au projet de loi, détaillant les objectifs de la justice pour les années 2019 à 2022. Ces objectifs, tels que l’augmentation des capacités nettes du parc pénitentiaire d’ici décembre 2022, l’amélioration de la prise en charge sanitaire et psychologique des détenus ou encore un meilleur accompagnement des victimes, concerne également les outre-mer.

Toutefois, le rapport ne faisait aucune référence à ces territoires qui comportent 7 établissements pénitentiaires touchés par la surpopulation carcérale de plus de 120% sur une centaine en France.

Or, en outre-mer, certainement plus qu’ailleurs, la justice est le trait d’union indispensable entre la garantie des libertés et celle de la sécurité des biens et des personnes. Au-delà de la délinquance du quotidien, les phénomènes de violences extrêmes se multiplient au sein des prisons et en dehors. En cause, la surpopulation carcérale croissante, le déficit de personnels alarmant et de moyens pérennes pour la justice en outre-mer. Des mesures favorisant une plus grande célérité des tribunaux, la réinsertion, l’amélioration des conditions de détention des détenus et de travail des personnels pénitentiaires ou encore renforçant la sécurité des établissements pénitentiaires sont indispensables. Cette nécessité a d’ailleurs été relevée par la Garde des Sceaux, ministre de la Justice qui a reconnu la Guadeloupe dès novembre 2017, comme un « territoire prioritaire du programme national de construction de 15 000 places de prisons annoncé par le Président de la République ».

Après sa visite de la maison d’arrêt de Basse-Terre en octobre 2018, Olivier SERVA a déposé un amendement  visant justement à assurer la bonne mise en œuvre du rapport annexé à la loi de programmation 2019 – 2002 et de réforme de la justice pour les outre-mer.

Il a été repris par le Gouvernement et défendu par ses collègues du groupe La République en Marche et notamment par la Députée Laetitia AVIA qu’il remercie chaleureusement.

Contact presse :