Loading

Archive

COMMUNIQUÉ DE PRESSE FRANCE Ô : OLIVIER SERVA REAFFIRME SON DESACCORD SUR LA SUPPRESSION DE LA CHAÎNE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE FRANCE Ô : OLIVIER SERVA REAFFIRME SON DESACCORD SUR LA SUPPRESSION DE LA CHAÎNE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

FRANCE Ô : OLIVIER SERVA REAFFIRME SON DESACCORD SUR LA SUPPRESSION DE LA CHAÎNE

 

Le jeudi 22 décembre 2018, M. Olivier Serva, Député de la Guadeloupe et Président de la Délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale, a participé à la réunion sur l’installation du groupe de travail concernant la visibilité des outre-mer dans l’audiovisuel public.

La mise en place de ce groupe de travail, à l’initiative conjointe du ministre des Outre-mer et du ministre de la culture, vise à élaborer une stratégie favorable au renforcement de la visibilité des outre-mer dans l’audiovisuel public dans le cadre de la réforme imminente de l’audiovisuel public.

Durant cette réunion de travail, le Député Olivier SERVA a clairement dénoncé le manque d’écoute de la part de la chaîne publique France Télévisions quant à ses choix en lien avec la réforme de l’audiovisuel public et plus précisément, l’annonce de la disparition de la chaîne France Ô du canal hertzien.

Le Député Olivier Serva a également rappelé que la suppression de France Ô n’est pas une solution qui rencontre l’agrément des parlementaires, ce qui avait d’ailleurs été souligné lors de l’adoption d’une motion réclamant le maintien de cette chaîne par les membres de la Délégation aux Outre- mer de l’Assemblée nationale le 27 juin 2018.

 

Le Député Olivier Serva a indiqué que dans de telles conditions, les travaux menés par ce groupe ne sauraient se cantonner à envisager les effets d’une suppression définitive de la chaîne France Ô.

Ce sera cette position, exprimée dans la motion du 27 juin 2018 qui devra d’ailleurs guider la discussion parlementaire du projet de loi sur la réforme de l’audiovisuel à l’Assemblée nationale, prévue en 2019.

Contact presse :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE JUSTICE : VICTOIRE POUR LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES PRISONS EN OUTRE-MER

COMMUNIQUÉ DE PRESSE JUSTICE : VICTOIRE POUR LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES PRISONS EN OUTRE-MER

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

JUSTICE : VICTOIRE POUR LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES PRISONS EN OUTRE-MER

Olivier SERVA, Député de la Guadeloupe et Président de la Délégation aux Outre-mer, se réjouit de l’adoption de son amendement porté avec ses collègues ultramarins sur l’ajout d’un volet outre-mer dans la programmation des dépenses du ministère de la justice.

L’article 1er du projet de loi de programmation de la justice 2018-2022 prévoit les dispositions programmatiques contenues dans un rapport annexé au projet de loi, détaillant les objectifs de la justice pour les années 2019 à 2022. Ces objectifs, tels que l’augmentation des capacités nettes du parc pénitentiaire d’ici décembre 2022, l’amélioration de la prise en charge sanitaire et psychologique des détenus ou encore un meilleur accompagnement des victimes, concerne également les outre-mer.

Toutefois, le rapport ne faisait aucune référence à ces territoires qui comportent 7 établissements pénitentiaires touchés par la surpopulation carcérale de plus de 120% sur une centaine en France.

Or, en outre-mer, certainement plus qu’ailleurs, la justice est le trait d’union indispensable entre la garantie des libertés et celle de la sécurité des biens et des personnes. Au-delà de la délinquance du quotidien, les phénomènes de violences extrêmes se multiplient au sein des prisons et en dehors. En cause, la surpopulation carcérale croissante, le déficit de personnels alarmant et de moyens pérennes pour la justice en outre-mer. Des mesures favorisant une plus grande célérité des tribunaux, la réinsertion, l’amélioration des conditions de détention des détenus et de travail des personnels pénitentiaires ou encore renforçant la sécurité des établissements pénitentiaires sont indispensables. Cette nécessité a d’ailleurs été relevée par la Garde des Sceaux, ministre de la Justice qui a reconnu la Guadeloupe dès novembre 2017, comme un « territoire prioritaire du programme national de construction de 15 000 places de prisons annoncé par le Président de la République ».

Après sa visite de la maison d’arrêt de Basse-Terre en octobre 2018, Olivier SERVA a déposé un amendement  visant justement à assurer la bonne mise en œuvre du rapport annexé à la loi de programmation 2019 – 2002 et de réforme de la justice pour les outre-mer.

Il a été repris par le Gouvernement et défendu par ses collègues du groupe La République en Marche et notamment par la Députée Laetitia AVIA qu’il remercie chaleureusement.

Contact presse :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CINÉMA : VICTOIRE CONTRE LE RENCHERISSEMENT DU PRIX DU TICKET D’ENTRÉE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CINÉMA : VICTOIRE CONTRE LE RENCHERISSEMENT DU PRIX DU TICKET D’ENTRÉE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

CINÉMA : VICTOIRE CONTRE LE RENCHERISSEMENT DU PRIX DU TICKET D’ENTRÉE

Olivier SERVA, Député de la Guadeloupe et Président de la Délégation aux Outre-mer se réjouit de l’adoption de l’amendement qu’il a porté avec ses collègues de la majorité sur la limitation de la taxe spéciale additionnelle sur les salles de cinéma.

 

L’article 35 de la loi de finance rectificative votée par la précédente majorité en décembre 2014 prévoyait une application de cette taxe dans les outre-mer à compter du 1er janvier 2016. Or, celle-ci aurait renchérit le prix du billet de 10,72% supplémentaire en 2022.

 

Olivier SERVA avait d’ores et déjà saisi le ministère de la culture d’une question écrite à ce propos le 15 mai 2018. La réponse étant alors jugée insatisfaisante par le Député, il s’était alors engagé à ce que le sujet soit abordé dans le cadre du projet de loi de finance pour 2019.

 

Les débats ont été fructueux dans la mesure où cette augmentation est contenue et gelée à 5% grâce à l’amendement au projet de loi de finance pour 2019 voté vendredi soir par l’Assemblée nationale.

 

Ces 5% correspondent au chiffre que les exploitants de salle avaient indiqué aux parlementaires être en mesure d’absorber. De sorte que l’impact sur les consommateurs devrait, désormais, être très limité, voire inexistant.

 

Le cinéma étant un moyen essentiel d’accès à la culture en Guadeloupe comme dans le reste de la France, c’est une victoire pour l’émancipation individuelle de chacune et chacun des guadeloupéens que la majorité a collectivement remportée en votant cet amendement.

 

Le Député Olivier SERVA remercie chaleureusement ses collègues, Joël GIRAUD, Raphaël GERARD et Sophie PANONACLE qui ont porté en son nom cet amendement dans l’hémicycle.

 

Contact presse :

Retour en images sur les événements du mois d’octobre

Retour en images sur les événements du mois d’octobre

Ce mois-ci, j’ai sillonné les terres de la 1ère circonscription de la Guadeloupe pour aller à la rencontre de la population afin d’être plus au fait de leur réalité. J’ai eu le plaisir d’échanger avec les guadeloupéens lors de la marche nocturne organisée par l’association « Les amis de 5 heures du matin » dans les rues abymiennes. Je salue également le travail d’autres associations qui contribuent résolument au renforcement du lien social sur notre territoire : la MJCA, l’association culturelle Alpha, l’association Les Guépards des Abymes, le club cycliste des Play Boy ou encore le groupe carnavalesque Chenn’la. J’ai d’ailleurs eu l’immense honneur d’assister au 40 ans du groupe Akiyo, pilier culturel de notre archipel !

Autre monument culturel : Mme Maryse CONDE qui a reçu le Prix Nobel alternatif de littérature que j’ai félicité chaleureusement.

Enfin, j’ai eu le plaisir de participer à la remise des prix du championnat de la Guadeloupe de belote et je félicite M. Richard LEBORGNE pour une magnifique organisation.

A Paris, je suis allée à la rencontre des ultramarins présents en France hexagonale et qui travaillent pour une meilleure visibilité de notre culture. Je pense ici à l’équipe de l’événement « Figures de Femmes Totem des Outre-mer » ou encore le réalisateur guadeloupéen, M. Jean-Claude BARNY. Pour finir, j’ai eu une réunion de travail fructueuse avec les représentants du syndicat de l’Unité SGP Police Force Ouvrière afin d’échanger sur les pistes d’amélioration pour les congés bonifiés des ultramarins présents en hexagone.

Retour en images sur les événements du mois d’octobre

Réunion de travail avec les représentants du rhum dans les outre-mer

Réunion de travail avec les représentants du rhum dans les outre-mer

Le 22 octobre, j’ai été à l’initiative d’une réunion de travail avec les représentants du Conseil Interprofessionnel du Rhum Traditionnel (CIRTDOM) en présence de mes collègues parlementaires de la Guadeloupe Mme Justine BENIN et M. Max MATHIASIN. L’objectif était d’évoquer les risques induits par une possible augmentation de la fiscalité des spiritueux en outre-mer sur nos économies.

Par la suite, mes collègues parlementaires et moi-même avons envoyé un courrier commun à la ministre des Outre-mer afin de proposer une solution permettant de conjuguer les enjeux économiques avec les impératifs de santé publique. Cette proposition, qui a été retenue dans un premier temps par la ministre des outre-mer, a par la suite été débouté en séance publique du fait de la ministre de la Santé.

Nous continuerons à défendre les intérêts de nos économies, tout en privilégiant la mise en place de dispositifs de santé publique, lors du retour du Projet de Loi de Finances pour la Sécurité Sociale à l’Assemblée nationale.

Vous pouvez retrouver le communiqué de presse commun signé avec mes collègues députés Mme Hélène VAINQUEUR-CHRISTOPHE et M. Max MATHIASIN sur ce sujet ici.

Echange avec une délégation de parlementaires du Canada

Echange avec une délégation de parlementaires du Canada

Le 22 octobre, j’ai participé à un échange à la résidence du Canada avec une délégation de parlementaires canadiens sur les grands enjeux des Outre-mer. Nos homologues canadiens ont souhaité évoquer avec un certain nombre de parlementaires ultramarins les réalités propres à nos territoires, peu connues au Canada. J’ai par ailleurs rappelé l’importance des relations diplomatiques entre les territoires ultramarins et ces Etats géographiquement assez proches de nous.

Les activités de la Délégation aux Outre-mer ce mois-ci

Les activités de la Délégation aux Outre-mer ce mois-ci

Encore un mois riche en activités au sein de la Délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale ! Le 3 octobre, j’ai présenté mon rapport sur le retour des forces vives aux membres de la Délégation aux Outre-mer et échangé avec mes collègues parlementaires sur les différentes propositions que j’ai formulés afin de faciliter la mobilité et le retour des fonctionnaires ultramarins.

La Délégation aux Outre-mer a également été à l’initiative de deux colloques ce mois-ci : l’un intitulé « Archipel France, Cultures Plurielles, Enjeux et Représentativité » dans le cadre du Mois Kreyol, en collaboration avec l’ancienne ministre et Député de Paris, Mme George Pau-Langevin ainsi que l’association Difé Kako et l’autre sur la drépanocytose, en collaboration avec l’Association Pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose (APIPD). De riches moments d’échanges sur des sujets déterminants pour notre communauté. Les grands axes de ces colloques seront prochainement publiés.

Enfin, le 18 octobre, la Délégation aux Outre-mer a organisé une réunion en présence des principaux acteurs économiques ultramarins, tels que la Fédération des Entreprises des Outre-mer (FEDOM), afin d’échanger autour du Projet de Loi de Finances pour 2019 et ses incidences sur les Outre-mer.

Rencontre suite au Conseil d’Administration de la FEDOM

Rencontre suite au Conseil d’Administration de la FEDOM

J’ai participé le 1er octobre aux échanges suite au Conseil d’Administration de la Fédération des Entreprises des Outre-mer (FEDOM) en présence de Mme Annick GIRARDIN, ministre des outre-mer. Ces échanges portaient sur les politiques économiques dans les Outre-mer ainsi que les différents dispositifs d’aides économiques.

Discussions sur le Projet de loi de Finances pour 2019 et le budget pour les Outre-mer à l’Assemblée nationale

Discussions sur le Projet de loi de Finances pour 2019 et le budget pour les Outre-mer à l’Assemblée nationale

En ma qualité de rapporteur spécial sur le budget des Outre-mer dans le cadre de l’examen du Projet de loi de Finances pour 2019 (PLF 2019), j’ai effectué durant le mois d’octobre de nombreuses auditions afin d’appréhender les incidences de ce budget sur les économies des outre-mer. J’ai par exemple auditionné M. Florus NESTAR, Directeur Général de LADOM (l’Agence de l’Outre-mer pour la Mobilité) ou encore la Direction de la Législation Fiscale.

L’examen du PLF 2019 a notamment été marqué par ma position sur l’article 4 portant sur l’abattement fiscal dans les Outre-mer : je me suis d’ailleurs exprimé face à la ministre des Outre-mer, Mme Annick GIRARDIN contre cette réforme de l’abattement des 30% dans les départements ultramarins (vous pouvez retrouver mon intervention ici). De plus, j’ai déposé un amendement pour la suppression de cet article (ici).

En tant que rapporteur sur le budget Outre-mer, j’ai également déposé un amendement afin de maintenir un dispositif permettant la réhabilitation et la rénovation des logements sociaux individuels. Cette mesure est en effet un outil indispensable de solidarité fiscale pour les plus fragiles et les plus démunis. Je continuerai à travailler conjointement avec le Ministère des Outre-mer afin de défendre cette mesure indispensable.

Vous pouvez retrouver mon intervention en séance publique en tant que rapporteur spécial sur le budget des Outre-mer ici ainsi que l’ensemble de mes interventions dans le cadre des discussions sur le budget 2019 pour les Outre-mer sur mon site internet et ma page Facebook.

Rentrée politique de mon mouvement politique Eko Zabym

Rentrée politique de mon mouvement politique Eko Zabym

Le 28 octobre s’est tenu la rentrée politique de mon mouvement politique Eko Zabym et de ses alliés : une véritable réussite populaire ! Une assemblée très nombreuse, forte de près de 1000 personnes enthousiastes face à l’alternative de qualité qu’incarne cette grande alliance des forces d’oppositions abymiennes dans la perspective des municipales de 2020.

Vous pouvez retrouver les différentes interventions lors de cette rentrée politique ici.